Yamoussoukro: Sur les ruines du lycée scientifique

Yamoussoukro: Sur les ruines du lycée scientifique

samedi, 08 octobre 2016 01:03
Yamoussoukro: Sur les ruines du lycée scientifique Crédits: Bosson Honoré

Pendant longtemps fierté de la Côte d’Ivoire, le joyau architectural qu’est le Lycée scientifique de Yamoussoukro n’existe plus que de nom. Tout ou presque est en ruine dans cet établissement d’excellence.

Yamoussoukro : Sur les ruines du lycée scientifique

Il est 16h30min, ce dimanche à Yamoussoukro, au quartier 220 logements, un producteur de vin de palme (bangui) s’attelle à extraire le précieux liquide des palmiers qu’il a fait tomber depuis une dizaine de jours. Après avoir extrait 10 litres de ‘’bangui’’, l’après-midi, il replace les récipients pour extraire le jus du jour suivant. « La production peut atteindre une vingtaine de litres les après-midi, si les passants ne viennent pas se servir », a indiqué le producteur.

Cette scène qui semble se dérouler dans la brousse se passe bel et bien au sein d’un établissement scolaire public très réputé du pays. Il s’agit du lycée scientifique de Yamoussoukro. Fierté de la Côte d’Ivoire dans les années 1970 et 1980, ce joyau architectural n’existe plus que de nom aujourd’hui. Tout ce qui donnait fière allure à cet établissement d’excellence a disparu. Tout tombe en ruine. L’école est envahie par les broussailles… et fréquentée par les producteurs de vin de palme qui sont à la recherche de palmiers et les enfants qui viennent se baigner dans ce qui était autrefois une piscine.

Des herbes envahissantes Les immondices et les hautes herbes disputent l’espace aux élèves. « On tue très fréquemment des serpents dans la cour ou même dans les salles de classe et, par moments, dans les dortoirs», révèle un élève de seconde rencontré dans la cour de cette école. Concernant la piscine, le petit bassin contient de l’eau d’une qualité douteuse et le grand bassin olympique est hors service. Et pourtant, cette piscine a abrité de nombreuses compétitions au niveau national et international.

Quant aux vestiaires, ils sont dans un état de délabrement total. L’eau coule de partout quand il pleut car la toiture est endommagée. C’est le même constat au gymnase situé à 100 mètres de là. Le dôme supportant la toiture de l’édifice peut s’effondrer à tout moment. « Mon frère, évite de marcher sur ces bois! Ils sont tous pourris », lance un curieux.

Un tour dans les dortoirs des élèves, après s’être frayé un chemin dans les broussailles, permet de se rendre compte que personne n’y a mis les pieds depuis belle lurette. Ce lieu où il y a ni fenêtre, ni porte, ni lit est devenu le logis des margouillats et autres reptiles. Les dortoirs qui accueillent encore des élèves sont tout aussi délabrés. « Quand il pleut, c’est difficile pour nous. Les chambres sont inondées, surtout celles du 3e étage», explique un élève sous le couvert de l’anonymat.

L’étanchéité a foutu le camp. L’étanchéité ayant cédé, les internes sont constamment arrosés en cas de pluie. Ce sont des flaques d’eau partout. Sur certains paliers, les toilettes n’existent plus. Au réfectoire, si les élèves affirment avoir les trois repas par jour, il n’en demeure pas moins qu’à la cuisine, il y a des problèmes. L’état du matériel de la cuisine laisse à désirer. Les marmites qui servent à la cuisson des repas sont usées.

Concernant les salles de classe et les laboratoires de Svt et de sciences physiques, un tour des bâtiments nous situe sur l’état de dégradation des lieux. Les portes sont fracturées, il y a de la moisissure au niveau des toitures, les matériaux pour les expériences sont inexistants, les climatiseurs ont été volés. Selon des témoignages, ces lieux ont été pillés pendant la crise post-électorale. Une bonne partie du site du lycée scientifique comprenant le lycée scientifique, les lycées mixtes 1 et 2 est sans électricité depuis plusieurs années.

Les différents responsables régionaux de l’Éducation nationale et de l’établissement ont reçu l’équipe de reportage de Fraternité Matin. Ils ont cependant souhaité une autorisation de leur ministère de tutelle avant de se prononcer sur l’état de délabrement de l’école.


THÉODORE KOUADIO
ENVOYÉ SPÉCIAL À YAMOUSSOUKRO

 


• De bons résultats scolaires, malgré tout…

Créé en 1978 par le Président Houphouët-Boigny, le lycée scientifique de Yamoussoukro avait pour principal objectif de réunir tous les meilleurs élèves de Côte d’Ivoire et de leur donner une formation d’élite, afin que ceux-ci, après leur réussite au Bac scientifique, puissent intégrer les meilleures écoles et universités d’Afrique et du monde.

En dépit de son état de délabrement, l’établissement demeure une école de référence. Depuis sa création à ce jour, si l’on s’en tient aux résultats des différents examens au Bac, le lycée scientifique de Yamoussoukro a un pourcentage d’admis compris entre 65 et 100%. Ce qui donne raison au Président Houphouët-Boigny qui, lors de l’inauguration de l’école, le 29 avril 1978, déclarait: « C’est en misant sur la jeunesse qu’un pays, quel que soit son état de développement, prend la meilleure assurance pour être présent au rendez-vous de l’histoire. Et l’avenir que celui-ci promet appartiendra, qu’on le veuille ou non, à la science, à la technique et à la technologie, moyen le plus puissant d’éliminer le sous-développement dont le fardeau stérilise à la base toute promesse de progrès culturel et social».

En tout cas, ce sont des milliers de jeunes ivoiriens qui ont bénéficié gratuitement d’une formation élitiste dans cet établissement, avec pour seul critère de sélection le mérite…


T. K

 


Mission d'évaluation

De sources bien introduites, des architectes et experts chinois séjournent actuellement à Yamoussoukro afin d’évaluer l’étendue des dégâts, pour proposer un plan de réhabilitation du lycée scientifique de Yamoussoukro.

Vivement que cette visite aboutisse! Surtout que, selon d’autres sources, plusieurs personnalités se sont déjà renseignées sur l’état de délabrement de cette prestigieuse école, mais sans rien entreprendre.


T. K

Rate this item
(0 votes)
Written by  Théodore Kouadio
Read 515 times Last modified on jeudi, 13 octobre 2016 21:49