Poésie urbaine : La Rotonde des arts offre une plateforme d'expression au slam

Poésie urbaine : La Rotonde des arts offre une plateforme d'expression au slam

jeudi, 16 février 2017 13:51

Reconnaissant le génie des slameurs ivoiriens et l’utilité de cette forme de poésie urbaine dans la société, le Professeur Yacouba Konaté, directeur de la Rotonde a décidé d’inscrire désormais le Slam au nombre des activités de ce centre d’art.

Poésie urbaine : La Rotonde des arts offre une plateforme d'expression au slam

Dans sa fonction de centre d’art et d'espace d'animation culturelle, la Rotonde des arts d’Abidjan-Plateau a décidé d’offrir une plateforme d'expression au Slam, cette forme d’art de la parole et de poésie urbaine très en vogue auprès des jeunes en Côte d’Ivoire.

Réunis au sein du « Collectif au nom du slam », les slameurs qui se sont succédés, le 12 janvier 2017, sur le podium ont transformé la Rotonde des arts une véritable joute oratoire. Au grand bonheur du public. A travers leurs textes, ils ont dépeint les maux de la société ivoirienne voire africaine.

Dans son texte « Adam et Eve », la slameuse Amee qui a ouvert le bal va remettre en cause l’assertion selon laquelle, la femme serait le sexe faible. La femme, dira-t-elle, voit la peur et la terreur là, où l’homme prétend être fort.

Avec Bee Joe, président du Collectif, ce sera la sensibilité maternelle de la femme qui sera mise en exergue. Quel que soit sa situation, la femme reste attachée à l’éducation de sa progéniture. Dans un style empreint de comédie, « Coco baca » ou encore Kpg va plonger le public dans le langage de rue.

Dans un maniement de la langue française à faire tordre de rire l’assistance, le poète du ghetto, Malick va conter la commune d’Abobo. Où les difficultés communément appelées les « bobos » sont le quotidien des habitants.

Reconnaissant le génie des slameurs ivoiriens et l’utilité de cette forme de poésie urbaine dans la société, le Professeur Yacouba Konaté, directeur de la Rotonde a décidé d’inscrire désormais le Slam au nombre des activités de ce centre d’art. D’où la tenue de la deuxième soirée de slam, sous le thème « Des mots d’amour. Stand up slam » en février pour célébrer la Saint-valentin.


CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Rate this item
(0 votes)
Written by  Cheickna Dabou
Read 149 times Last modified on jeudi, 16 février 2017 14:09