• Accueil
  • Région
  • Réconciliation: Deux villages de Bingerville font la paix, après 100 ans de rapports conflictuels

Réconciliation: Deux villages de Bingerville font la paix, après 100 ans de rapports conflictuels

dimanche, 01 décembre 2019 14:46
Le chef de terre d'Elokato, Djoro Djoman Moïse (à gauche) et celui d'Elokate, Nandjui Chimou Dominique (à droite) signant le mémorandum de la paix" Le chef de terre d'Elokato, Djoro Djoman Moïse (à gauche) et celui d'Elokate, Nandjui Chimou Dominique (à droite) signant le mémorandum de la paix" Crédits: AIP

Les villages d’Elokate et d’Elokato, à Bingerville ont décidé, après 100 ans de rapports conflictuels, d’enterrer la hache de guerre et de faire la paix par la signature d’un mémorandum, à l’occasion d’une cérémonie de réconciliation dénommée “Akoualo Minbrinli” (Union et paix).

Les deux belligérants d’hier se sont engagés, samedi, sur la place publique des deux provinces, devant les initiateurs du projet, la fratrie Nonkoua, le Sous-préfet Anoh Bedia, le maire Issouf Doumbia et le Vice-gouverneur Mobio, représentant le ministre gouverneur Beugré Mambé à une coexistence pacifique après des frictions souvent meurtrières.

Ils ont convenu, entre autres, que nul ne doit attenter aux infrastructures (eau, électricité, centre de santé etc), aucun conflit entre les deux communautés ne doit faire l’objet d’une violence, les traditions atchan et les coutumes ancestrales seront les seuls recours pour le règlement des différends entre les deux villages.

Le député-maire Issouf Doumbia a exprimé sa joie de voir ces ex-belligérants fumer le calumet de la paix après un siècle de conflits.

Le Sous-préfet Anoh Bedia Oswald a exhorté ces populations à œuvrer désormais pour le développement de leurs localités dans la cohésion, l’entente tout en s’appuyant sur la fratrie en cas de problème.

Le représentant du ministre gouverneur, Beugré Mambé, le Vice-gouverneur, Mobio a dit pour sa part prendre acte de l’engagement de ces deux anciens protagonistes.

Les négociations de cette réconciliation, souligne-t-on, entre ces deux cités de Bingerville ont été initiées en 2017 par le village d’Anonkoua Kouté sous l’impulsion du gouverneur Beugré Mambé, du Préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi Irie et du Sous-préfet Anoh Bedia Oswald.

A l’origine, Elokate et Elokato formait un village, Eloka. La scission est survenue en août 1917.

Fratmat.info avec AIP